OPÉRA 3.0
Créez votre propre opéra le temps d 'une soirée en votant à l'aide de votre téléphone portable. L'art lyrique à la portée de tous. des images bande dessinée en guise de décors!

OPERA 3.0 est un concept novateur : le public décide du déroulement du spectacle en votant à l’aide de son smartphone parmi deux choix d’intrigues.
Statistiquement donc, aucune représentation ne sera jamais la même et permet un spectacle différent chaque soir.

Sur scène, six chanteurs lyriques, dirigés par le chef Juan David Molano interprètent des grands airs d’opéra. Le déroulement du spectacle est mené par un « guide » interprété comédien Luc Chambon (Kaamelott).

En guise de décors, des images de bandes dessinées créées par l’artiste Ludivine Stock sont projetées sur un cyclo géant en fond de scène. Ce spectacle permet de démocratiser l’art lyrique et de sensibiliser le public à cet art jugé élitiste. Les vifs succès de juin dernier à Genève (Suisse) puis lors du festival « in » de BD de LYON nous ont prouvé l’engouement du public. 

OPÉRA 3.0

Style

Classique

Des frais supplémentaires pourront s’ajouter au coût de la prestation musicale selon les besoins techniques, de voyages, d’hébergement et de repas des musiciens

OPÉRA 3.0

Style

Classique

Coût de la prestation

12000 €

Des frais supplémentaires pourront s’ajouter au coût de la prestation musicale selon les besoins techniques, de voyages, d’hébergement et de repas des musiciens

Playlist

OPÉRA 3.0
OPÉRA 3.0
OPÉRA 3.0
OPÉRA 3.0

Biographies


  • MARIE CAMILLE VAQUIE DEPRAZ
  • Voix de Soprano
  • CLAIRE ADELINE PUVILLAND
  • Voix de Soprano
  • EMMANUELLE FRUCHARD
  • Voix de Soprano
  • NICOLAS GAMBOTTI
  • Voix de Ténor
  • MARCOS GARCIA GUTTIEREZ
  • Voix de Baryton
  • ANTOINE BERNHEIM
  • Voix de Basse
  • LUC CHAMBON
  • Comédien
  • JUAN DAVID MOLANO
  • Chef d'orchestre
  • AYAKO TAKASHI
  • Piano

Juan David MOLANO - Chef d'orchestre et Directeur musical

Né en Colombie, Juan David Molano commence ses études de piano à l’âge de neuf ans avant de poursuivre ses études à Bogota. Il remportera par la suite plusieurs concours nationaux. Il continue ses études en Suisse à la Musik- Akademie de Bâle puis dans les conservatoires de Fribourg, Genève et Berne où il recevra le diplôme de soliste. Il donne régulièrement des concerts en tant que soliste et en formation de musique de chambre. En 2006, il est nommé professeur au Conservatoire de Musique de Genève et occupe le poste durant six ans durant lesquels il organise plus de cinquante concerts avec des musiciens nationaux et internationaux. Il étudie également la direction d’orchestre et obtient des diplômes au Conservatoire de Musique de Lausanne et à la Royal Academy of Music de Londres. Il est depuis 2011 le chef d’orchestre principal du Conservatoire National de Musique Edward Said en Palestine avec lequel il a notamment dirigé le Concert pour la vie et la paix en décembre 2011 dans l’église de la Nativité à Bethlehem. Ce dernier a été retransmis mondialement par la radio et la télévision italienne le jour de Noël. Juan David Molano a également dirigé l’Orchestre Philharmonique de Kharkov (Ukraine), l’Orchestre Symphonique de Caldas (Colombie), l’Orchestre des Jeunes de Galice (Espagne) et, pendant un an, l’Orchestre de l’Université des Arts à Londres. Il est depuis 2015 le chef principal de L’Orchestre Ribaupierre à Vevey.

Ayako TAKAHASHI - Pianiste

Née à Sapporo au Japon, Ayako Takahashi commence ses études musicales dès l’âge de 4 ans. Elle est diplômée du lycée de musique et de l’Université de Toho-Gakuen school of music à Tokyo où elle a bénéficié de l’enseignement de Michiko Okamoto. Admise à la Haute École de Genève, elle poursuit ses études avec Edson Elias et Sylviane Deferne. Puis elle obtient un diplôme de concert avec le prix spécial Maurice d’Éspine et un Master d’interprétation specialisée soliste suivi d’un Certificate of Advanced Studies en perfectionnement instrumental et interprétation. Elle a participé aux masterclasses de pianistes tels que Mikhail Voskresensky, Sandor Falvai,Pascal Rogé, Christian Ivaldi, Pascal Devoyon, Jacque Rouvier ou encore Ferenc Rados. Elle a reçu plusieurs distinctions lors de différents concours nationaux et internationaux : 1er prix au 15e Concours Suita au Japon, 1er prix au Concours de piano de Langny-sur-Marne en France... Elle se produit régulièrement en soliste, en musique de chambre aussi bien qu’avec l’orchestre en Europe et au Japon. Elle enseigne le piano à l’école de musique de Gex.

Marie-Camille VAQUIE-DEPRAZ - Soprano

Après des études de Chinois et des études littéraires, Marie-Camille Vaquié-Depraz fait sa formation musicale au Conservatoire de Lyon. À la scène elle a interprété des personnages tels que Konstanze, Gilda, Norina, Violetta... et collaboré avec des chefs tels Jean-Claude Malgoire, Patrick Davin, Oswald Sallaberger, Laurent Touche... sur différentes scènes comme l’Opéra Royal de Wallonie, l’Opéra de Rouen, Théâtre des ChampsElysées, Bâtiment des forces motrices de Genève, Théâtre de Neuchâtel, Théâtre de Tourcoing avec des metteurs en scène parmi lesquels Pierre Constant, Christian Schiaretti, Frédéric Dusenne, Laurent Serrano... Elle est également régulièrement invitée pour des concerts d’oratorios, Le Messie de Haendel, Ein deutsches Requiem de Brahms, Les Béatitudes de Franck et d’autres oeuvres de Purcell, Vivaldi, Bach, Haendel, Liszt, Schubert, Honegger, Orff... avec l’Orchestre de chambre de Genève, la Grande Écurie et la Chambre du Roy, l’Ensemble baroque du Léman... Cette saison on vient de l’entendre dans le Stabat Mater de Dvorak au Victoria Hall de Genève sous la direction de Romain Mayor, ainsi que dans Joshua de Haendel avec l’Ensemble baroque du Léman sous la direction de Matthieu Schweyer. À Lyon, dans Ein deutsches Requiem de Brahms sous la direction de Jean-Fançois Le Maréchal, mais aussi dans un concert de grandes scènes d’opéras de Verdi en duo avec le baryton Pierre-Yves Pruvot et accompagné par Franck Villard. Elle vient d’interprêter Mimi dans la Bohème de Puccini aux Nuits musicales de Bazoches sous la direction d’Alexandra Cravero puis à la rentrée, Elvira dans l’Italiana in Algeri de Rossini sous la direction de Arsène Liechti puis Jody dans Jérémy Fisher d’Isabelle Aboulker mis en scène par Michèle Cart à Genève. Elle est également invitée pour Die Schöpfung de Haydn avec l’Ensemble vocal Orphée sous la direction de Matthieu Schweyer et le Stabat Mater de Dvorak à Lyon sous la direction de JeanFrançois Le Maréchal. Elle a également donné le 27 septembre 2017 au Goethe Institut de Lyon l’intégrale de l’Italienisches Liederbuch de Hugo Wolf avec le baryton Pierre-Yves Pruvot et le pianiste Charles Bouisset.

Claire Adeline PUVILLAND - Soprano

Après de nombreuses années de piano, Claire Adeline Puvilland se tourne vers le chant et commence sa carrière en 2007. Élève d’Evelyne Brunner et de Marcin Habela, elle travaille également avec Edda Moser. En septembre 2017 elle intègre le Pôle lyrique d’excellence de Cécile De Boever. Elle est lauréate de plusieurs concours. Elle a déjà chanté le Gloria de Poulenc, la Paukenmesse de Haydn, Carmina Burana de Orff, le Requiem de Mozart ainsi que son oratorio Davidde Penitente largement inspiré de la Grande Messe en Ut... Invitée régulièrement dans les choeurs de l’Opéra de Lyon, elle se produit sur scène également en soliste : on a ainsi pu l’entendre en Reine de la Nuit ou en Première Dame (La Flûte enchantée), Blanche de la Force (Le Dialogue des Carmélites de Poulenc), Adele (La Chauve-souris), Marie (Les Mousquetaires au Couvent), Stella (La Fille du Tambour-Major, Frasquita (Carmen de Bizet)... Elle donne enfin de nombreux récitals avec diverses formations de chambre.

Emmanuelle FRUCHARD - Mezzo-Soprano

Pianiste, violoniste et titulaire d’une maîtrise de musicologie (Paris IV Sorbonne), Emmanuelle Fruchard s’est formée musicalement à la maîtrise de Radio France à Paris. Elle a commencé sa carrière de soliste dans la troupe de l’Opéra de Lyon en 1998, elle a chanté sous la direction de chefs prestigieux (D. Robertson, D. Stern, P. Picket, L. Langrée, C. Rousset, K. Ono, D. Rustioni) et incarné sur scène les rôles de Cherubino (Les noces de Figaro de Mozart), Flora (la Traviata de Verdi), Garcia (Don Quichotte de Massenet) et Pee Boh (Le Mikado de Gilbert et Sullivan) tous deux en Avignon, la seconde dame (La flute enchantée de Mozart), le Pivert (La Petite Renarde rusée de Janáček) au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, Malika (Lakmé de Léo Delibes) ou Mercedes (Carmen de Bizet), Dora Bella (Cosi fan tutte de Mozart), la tasse (L’enfant et les sortilèges de Ravel) à l’Opéra de Lyon. Des rôles d’opérette, régulièrement durant le festival d’Aix-Les-Bains, La Périchole et La Belle Hélène (rôles titres des opéras d’Offenbach), Agathe (Véronique de Messager)... Elle affectionne particulièrement la musique sacrée qu’elle chante régulièrement, du Requiem de Mozart à La Petite Messe de Rossini, a créé en 2011 l’ensemble OXYMORE, spécialisé dans la musique baroque Italienne et Française du XVIIe et XVIIIe siècle et se produit en récital lors de nombreux festivals.

Nicolas GAMBOTTI - Ténor

Après avoir obtenu un Premier Prix de Chant au CEMS de Toulouse (Master-class de Gabriel Bacquier, Jean-Christophe Benoit, Andréa Guiot et JeanPhilippe Lafont) ainsi qu’au CNSM de Lyon, Nicolas Gambotti remporte le Grand Prix du Concours International de Chant de Rennes en 2000, puis intègre en 1999 la troupe de l’opéra-studio de l’Opéra National de Lyon, et obtient parallèlement au CNR de Nancy une Licence de perfectionnement auprès de Christiane Stutzmann. Il a enregistré le Te Deum de Bizet et Les Diamants de la Couronne d’Auber chez Harmonia Mundi. Il s’est produit aux Festivals d’Aix en Provence (La Flûte Enchantée) et d’Edinburg, au Teatro San Carlo de Lisbonne et dans de très nombreux opéras en France : Metz, Nancy, Lyon, Lille, Marseille, Nice, Limoges, Opéra-Bastille à Paris… Il a interprété des oratorios : Petite Messe Solennelle de Rossini, Messe en Ut et Requiem de Mozart, Stabat Mater de Dvorak, Missa Di Gloria de Puccini, Requiem de Verdi… ainsi que de nombreuses opérettes viennoises : Le Pays du Sourire, La Veuve Joyeuse, Princesse Czardas… Il a notamment interprété en France et à l’étranger : Cosi fan tutte (Ferrando), La Belle Hélène (Paris), Philémon et Baucis (Philémon), Don Giovanni (Ottavio), Norma (Flavio), Mac Beth (Malcom), Nabucco (Ismaele), Madama Butterfly (Pinkerton), Tosca (Cavaradossi), Cavalleria Rusticana (Turiddu), Traviata (Alfredo),, Il Trovatore (Manrico), Pagliacci (Canio), Carmen (Don José)…

Marcos GARCIA GUTIERREZ - Baryton

D’origine espagnole, Marcos García Guttiérrez a obtenu le Diplôme de Chant au conservatoire Supérieur de Musique d’Oviedo ainsi que le Konzertdiplom à la Hochschule für Musik und Theater de Zürich et le Master Soliste à la Haute École de Musique de Genève. Il est également titulaire des diplômes de clarinette et de professeur spécialisé en éducation musicale. Son répertoire comprend des rôles d’opéra, d’opérette et de zarzuela. En 2010, il participe à la création de l’opéra L’Enfant et la Nuit de F. Villard et O. Balazuc au Théâtre de Vevey. Il s’est produit, entre autres, aux festivals des Créneaux de Suscinio et d’Ambronay et au Théâtre Royal de Versailles, à l’Amphithéâtre de la Bastille, à la Cité de la Musique de Paris, au BFM de Genève. Il a notamment interprété des œuvres telles que la Messe du Couronnement (Mozart), Ein deutsches Requiem (Brahms), la Messe en Sol Majeur (Schubert) ou encore plusieurs cantates de Bach.

Antoine BERNHEIM - Baryon-Basse

Né à Lausanne, Antoine Bernheim a étudié le chant à Genève avec Nicole Buloze, Franz Petri et Gloria Davy et participé à des masterclasses avec notamment José van Dam, Régine Crespin, Sena Jurinac, Giacomo Aragall, Thomas Quasthoff, Leontina Vaduva, Leo Nucci et Christa Ludwig. Ses premiers pas sur scène remontent à 1989 lorsqu’il chante le Comte Alaviva (Le Nozze di Figaro) dans une mise en scène de Gabriel Bacquier. En 1993, il est choisi par le compositeur suisse Claude Yvoire pour tenir la partie de baryton solo lors de l’enregistrement de sa cantate Gloria Sepharadica. En 1994, Antoine Bernheim chante Don Alfonso (Cosi fan tutte) et a, depuis, participé à de nombreuses productions d’opéra, principalement en Suisse mais aussi en France, en Allemagne, en Italie, en Russie et en République Tchèque. Parmi les rôles qu’il a interprétés sur scène, citons Leporello (Don Giovanni), Bartolo (Il Barbiere di Siviglia), Dandini (La Cenerentola), Mustafà (L’Italiana in Algeri), Gaudenzio (Il Signor Bruschino), Batone (L’Inganno Felice), Tobia Mill et Slook (La Cambiale di Matrimonio), Tiger Brown (Die Dreigrosschenoper), Germano (La Scala di Seta), Sigismondo (Il Giovedi Grasso), Gasparo (Rita), Don Annibale Pistacchio (Il Campanello), Marcello (La Bohème), Abimelech (Samson et Dalila), le Comte de Monterone (Rigoletto), le Podestat (Le Docteur Miracle), le Docteur Miracle (Les Contes d’Hoffmann), Blinval (I Pazzi per Progetto), le Comte Almaviva (Le Nozze di Figaro), Papageno et Sarastro (Die Zauberflöte), Dulcamara et Belcore (L’Elisir d’Amore) ainsi que les rôles titres du Cadi Dupé de Gluck, de Monsieur Choufleuri d’Offenbach, de Don Pasquale de Donizetti, de Gianni Schicchi de Puccini, de Falstaff de Verdi et des Noces de Figaro de Mozart. Il a participé dans le rôle de Don Girone à la re-création à Saint-Petersbourg de La Finta Amante de Paisiello. Lauréat du Concours International de Moirans, du Concours International della Citta di Racconigi, et vainqueur du Concours International Pietro Sardelli à Rome, Antoine Bernheim a également mis en scène deux opéras à Genève : L’Ivrogne Corrigé de Gluck et Angélique d’Ibert.

Luc CHAMBON - Comédien

Comédien, metteur en scène, professeur de théâtre Luc Chambon intègre en 1987 la Compagnie Sortie de Route pour une quinzaine d’année… Avec Sortie de Route il aura l’occasion de jouer près de 600 fois en tournée... En 2000 il joue pour Philippe Faure au Théâtre de la Croix-Rousse. En 2001, il passe à la création et fonde la compagnie des Insomniaques pour laquelle il co-écrit, interprète et met en scène Pinocchio Vecchio. Il fréquente assidument les studios Anatole, Tam-Tam et des Producteurs ou il joue de sa voix. Parallèlement il enseigne à l’Acting Studio (école d’acteurs), à l’ISCPA (école de communication) et à l’Université Lyon II (Institut de la Communication). En 2002 il signe la mise en scène du Tour complet du coeur pour la Compagnie Attention Fragile (près de 500 dates à ce jour et la tournée continue...) puis intègre, pour la même compagnie, l’équipe de comédiens de La guerre des boutons, spectacle qui a fêté sa 200e en 2009... Entre temps il joue pour la IXe Biennale de Bron Les Histoires Extraordinaires d’Edgar Allan Poe, sous la direction d’André Fornier, pour la série Télé Kaamelott, pour la Cie des Zonzons et la Cie du Fanal. En 2009, il met en scène la pièce de Louis Calaferte Les mandibules. En 2010, il mène de front représentations théâtrales pour la Biennale de Bron pour L’Odyssée (rôle de Zeus) et Amphitryon avec la Cie de l’Iris, (rôle de Jupiter), Macbeth pour l’Opéra Théâtre (rôle de Banquo). Depuis, il conçoit et anime des formations pour de nombreuses entreprises... Il joue dans les court-métrages Le Raisin de la Colère et Les Lionels, pour la série Ah l’west. Il anime un atelier et signe les mises en scène pour la troupe Aramthe à Chassieu. Lors des élections législatives de 2012, il conseille le candidat sortant qui sera... ré-élu. En 2013 et 2014 il intervient avec l’outil théâtral notamment pour l’Institut Paul Bocuse. Il continue à intervenir, soit en formation soit en théâtre d’entreprise pour Guichets Fermés, touchant ainsi les personnels d’entreprises tels que Merial ou Arkema. Avec le Studio Anatole, il coanime régulièrement des cessions de Doublage Corporate au cours desquelles les entreprises viennent doubler des extraits de films pour promouvoir leurs propres messages. Automne 2015, il interprète Monsieur Favreau dans la comédie Calimity Job, dédiée au management contemporain... En 2016, il restera quelques dates pour jouer Jupiter dans Amphitryon... En mai 2017, il créé I&M Conseil. Joue pour plusieurs séries, notamment pour France 2, dans On va s’aimer… Et avec la Cie du Fanal, il répète Monsieur Bonhomme et les incendiaires de Max Frisch…

Ludivine STOCK - Auteure de bandes dessinées 

Scénariste, dessinatrice et graphiste, Ludivine Stock, après un bac scientifique, est diplômée de L’École Supérieure d’Arts Appliqués La Martinière-Diderot puis de l’École Supérieure d’Arts Graphiques Émile Cohl à Lyon, où elle a ensuite enseigné 5 ans. Elle a illustré Léonard de Vinci - Rêves et inventions chez Casterman, l’album de la grande exposition consacré au maître à la Cité des Sciences et de l’Industrie en 2012, a collaboré 10 ans avec Milan Presse ainsi qu’avec l’Université de Lyon. En bande dessinée, elle explore les aspects sombres et étranges de la Belle Époque : La morgue flottante (dans Les rues de Lyon), l’histoire du bateau-morgue de Lyon, amarré au pied de l’Hôtel-Dieu, qui finira emporté par la crue de 1910 ; Alexandre Lacassagne, fondateur de l’anthropologie criminelle et Maître Philippe, le fameux guérisseur lyonnais qui officia à la Cour des Romanov peu avant Raspoutine (dans Histoires de Lyon et Les Légendes de Lyon, éd. Lyon Capitale). Pour la revue Sang-Froid, elle illustre des nouvelles d’auteurs de littérature polar : Olivier Norek, Dominique Manotti, Danielle Thiéry... Elle intervient en direction artistique dans la communication et l’édition : charte graphique du mensuel de bande dessinée Les rues de Lyon et de collections d’albums, dont Chansons de Barbara en bandes dessinées (2017). Elle participe régulièrement à des festivals de bande dessinée et salons du livre. En 2018, dans le cadre du Festival Quais du Polar, puis de Lyon BD Festival, elle est invitée à exposer La morgue flottante au Musée d’histoire de la Médecine et de la Pharmacie Lyon 1.








Besoins techniques

Un piano
Un cyclo ou écran pour projeter les images BD qui servent de décors derrière elles artistes
Un vidéo projecteur, que la compagnie possède déjà
Un public armé de son smartphone, jeunes et moins jeunes