Créateur d'émotions

Production de concerts et d'événements musicaux

Séraphin - Trio Violon, Harpe et Alto

Séraphin - Trio Violon, Harpe et Alto

Description du projet

Une musique vibrante en finesse et velouté.

Le Trio Séraphin, formé depuis une dizaine d’années par Cordélia Palm, violon supersoliste de l’Orchestre Régional Avignon Provence, et par Aliénor Girard-Guigas, harpiste diplômée du CNSM de Lyon, le Duo Alcor s’enrichit en 2013 de l'arrivée de Fabrice Durand, altiste solo du même orchestre, et devient le Trio Séraphin.


Si le nom a changé, l’inspiration reste semblable, une aspiration symbolisée par la sphère céleste :

L’étoile brillante Alcor du Chariot de David, le roi harpiste, conduit naturellement au 9e chœur embrasé des Séraphins aux 6 ailes, les Anges musiciens les plus proches de Dieu.

Séraphin - Trio Violon, Harpe et Alto

Style

Classique

Coût de la prestation

6050 €

Des frais supplémentaires pourront s’ajouter au coût de la prestation musicale selon les besoins techniques, de voyages, d’hébergement et de repas des musiciens

Playlist

Programme

Ibert

Deux interludes en trio

7

Ravel

Sonatine en trio

12

Jolivet

Pastorale de Noël

14

Dubois

Terzettino

5

Fauré

Après un rêve (Alto/Harpe)

3

Renié

Trio

30

Biographies

  • Cordelia Palm
  • Violon
  • Aliénor Girard-Guigas
  • Harpe
  • Fabrice Durand
  • Alto
Cordelia Palm 

Cordelia est née à Tübingen en Allemagne, dans une famille de musiciens. Dès 2 ans, elle commence le violon et à 5 ans le piano avec son père, musicologue et chef d’orchestre. Cordelia se produit sur scène au violon et au piano dès l’âge de six ans, en France, en Belgique et en Allemagne.

A treize ans, elle obtient ses premiers prix dans la classe de Jörg-Wolfgang Jahn à l’Ecole Supérieure de Musique de Karlsruhe, ville où elle intègre l’Orchestre Symphonique comme soliste. En 1975, un premier prix au concours BDI lui permet de participer à une série d’enregistrements et d’émissions de radio et de télévision à Francfort et Baden Baden, et de démarrer une tournée nationale. Elle poursuit ses études à la prestigieuse Juilliard’s School de New York, et suit l’enseignement du grand pédagogue, Yvan Galamian.
 
En 1982, Cordelia est engagée au poste de violon supersoliste à l’Orchestre d’Avignon (OLRAP). 

En tant que soliste et chambriste, Cordelia se produit avec le Quatuor Palm et le Quatuor Ceria, en sonate violon harpe.

Elle a interprété le double concerto de Brahms avec son ami violoncelliste Gary Hoffman, le Triple Concerto de Beethoven avec Vahan Mardirossian, les Saisons de Vivaldi et Piazzolla, le concerto de Tchaïkovsky  devant 4.000 spectateurs à l’Acropolis de Nice, et au Théâtre Antique de Vienne.
Avec Françoise Buffet-Arsenisevic, Cordelia forme un duo d’une complémentarité exceptionnelle. Le Musée Jacquemart-André à Paris les a accueillies en 2012 et la salle Gaveau en 2013.
Elle a interprété Le 1er concerto de Saint-Saens et le 5ème de Vieuxtemps à l’Opéra d’Avignon en 2014 et le concerto de Mendelssohn en 2015.

En janvier 2017 elle a retrouvée Henri Demarquette pour interpréter à nouveau le double concerto de Brahms.


Aliénor Girard-Guigas

Aliénor débute son apprentissage de la harpe à 6 ans au Conservatoire d'Avignon. Elle y obtient la médaille d'or de harpe à l'unanimité du jury en 2001.
Elle se perfectionne ensuite au cours de master classes et de stages auprès de Suzanna Mildonian, Marie-Claire Jamet, Isabelle Moretti, Fabrice Pierre et Marie-Pierre Langlamet. En 2004, elle remporte successivement le Premier prix au concours Européen de Picardie, et le Premier prix à l’unanimité du jury au Concours International de l’U.F.A.M.
Parallèlement, Aliénor termine une licence en droit privé à l’Université d’Avignon.

Décidant alors de se consacrer pleinement à la musique, Aliénor Girard-Guigas intègre premier nommé la classe de Fabrice Pierre au CNSM de Lyon. Elle y obtient en juin 2008 son diplôme (DNESM) avec la mention Très-Bien.

Aliénor a développé depuis son répertoire musical au sein de l’Orchestre Français des Jeunes, du Sinfonia Varsovia, de l'Orchestre Philarmonique de Marseille, de l’Orchestre d’Auvergne, de l'ensemble Enoris, de l’Orchestre Symphonique de St Etienne, de l'Orchestre Philarmonique de Nice, de l’Orchestre Philarmonique de Radio-France et se produit régulièrement  à  l'Orchestre National de Lyon, l'Orchestre Lyrique de Région Avignon-Provence ainsi qu’à l'Orchestre de l'Opéra de Lyon. 

Elle a joué sous la baguette de chefs prestigieux et dans de nombreux festivals en France et à l'étranger.

Son attrait pour la musique de chambre l’a enfin conduit à jouer notamment avec l'ensemble à cordes Mare Nostrum, l’ensemble Carpe Diem, la Camerata Franz Schubert ou l’ensemble Sylf (Symphonie Loire-Forez), en formation Chœur et Harpe ou en duo Flûte et Harpe avec Jean-Michel Demigné et Michel Lavignolle ;  en quintette avec ses cousins le quatuor à cordes Girard (Danses de Debussy et Conte fantastique de la mort rouge de Caplet) ; enfin en nonette pour le Festival Musique aux Etoiles (Concerto de Glière, Danses de Debussy, Introduction et Allegro de Ravel… ).


Fabrice Durand

Fabrice a toujours entendu vibrer les murs de la maison familiale de musique, d’une sœur avide de musique de tout style et toute origine, et d’un frère corniste, éminent pédagogue, interprète et compositeur.
Menant plusieurs types d’études à la fois scientifiques et artistiques qui le mènent de Metz à Paris via la Sorbonne, il côtoie les chercheurs de toutes spécialités dont la passion commune est et demeure à jamais la musique.
Alors pourquoi refuser la destinée alors que son grand-père paternel, ses grands-oncles et son arrière-grand-père étaient déjà luthiers à Mirecourt ?
Cela ne l’empêche pas de continuer à s’intéresser aux sciences sociales, au fonctionnement humain souvent décevant, mais toujours passionnant, la psychologie, la sophrologie qu’il enseigne depuis la fin de cette année 2013.
Après quelques expériences comme alto solo, notamment à la « Jeune Philharmonie Franco-Allemande », Fabrice est recruté tour à tour à Liège comme tuttiste, à Grenoble comme cosoliste, en passant par Montpellier, puis à l’Orchestre de région Avignon Provence dont il est l’alto solo depuis 1992.

Outre l’enseignement qu’il pratique quasiment sans interruption depuis plus de 25 ans avec toujours autant de bonheur, ses expériences de chambriste l’ont amené à jouer avec Dimitry Markevitch, travailler avec le quatuor Bartok, Claude-Henri Joubert, Pierre Pénassou, Maria Vermès, à jouer au sein du quatuor Luthfi, du trio Kodaly entre autre.

Besoin technique

Chaises

Eclairage

Séraphin - Trio Violon, Harpe et Alto

Style

Classique

Coût de la prestation

6050 €

Des frais supplémentaires pourront s’ajouter au coût de la prestation musicale selon les besoins techniques, de voyages, d’hébergement et de repas des musiciens

Vous aimeriez peut-être

Les plus belles pages de la musique française au piano

Classique

Les plus belles pages de la musique française au piano

Découvrir
Evolutiv Brass

Classique

Evolutiv Brass

Découvrir
Barocco Tango

Classique

Barocco Tango

Découvrir
Atelier Team Building Musique, Management & Entreprise

Classique

Atelier Team Building Musique, Management & Entreprise

Découvrir