Sébastien Obrecht - ténor
Une voix, une présence pour vos programmations lyriques
Sébastien s’exprime avec autant d’aisance dans les répertoires classiques romantiques et contemporains : Don Ottavio, Tamino, le récitant dans L'enfance du Christ de Berlioz et Das Paradies und die Peri de Schumann, dirigé par Cyril Diederich. Il a également incarné Don José dans plusieurs productions de Carmen dont une récemment en Angleterre sous la direction de John Gibbons. Citons aussi son interprétation de Monsieur Martin dans La Cantatrice Chauve de J.P. Calvin avec l'Orchestre Lamoureux, dans une mise en scène de François Berreur au Théatre de l'Athénée et sa récente prise de rôle du tambour major de "Wozzeck" mis en scène par André Engel à Royaumont. Jean Christophe Spinosi lui a notamment confié le rôle-titre dans "le Nozze Di Teti e di Pelleo" à l'Opera de Rennes. 
Passionné par le lied et la mélodie française, il a été souvent entendu dans ce répertoire sur France Musique dans "Le Cabaret Classique de Jean-François Zygel, "Un mardi idéal" d' Arielle Buteaux , et à "L'atelier des chanteurs" de Stéphane Goldet. Par ailleurs, José Montalvo et Dominique Hervieu ont imaginé pour lui une figure d'Orphée chantant en s'accompagnant au violoncelle dans leur spectacle "Orphée" créé au TNC et repris en tournée internationale.

Sébastien Obrecht - ténor

Style

Classique

Budget

Moins de 2 500 € HT

Des frais supplémentaires pourront s’ajouter au coût de la prestation musicale selon les besoins techniques, de voyages, d’hébergement et de repas des musiciens

Sébastien Obrecht - ténor

Style

Classique

Coût de la prestation

2000 €

Des frais supplémentaires pourront s’ajouter au coût de la prestation musicale selon les besoins techniques, de voyages, d’hébergement et de repas des musiciens

Playlist
Programme
Bizet
Carmen
extrait
Sébastien Obrecht - ténor
Sébastien Obrecht - ténor
Sébastien Obrecht - ténor

Biographies

  • Sébastien Obrecht
  • Voix de Ténor

Après une carrière de violoncelliste au sein de brillantes formations, le ténor Sébastien Obrecht choisit de poursuivre son parcours musical en tant que chanteur.

Ses débuts lui sont offerts par Paul McCreesh dans le rôle de Mathan dans l’oratorio Athalia de Haendel. Cette production de l’Académie d’Ambronay est diffusée dans l’émission « Musique au cœur » d’Eve Ruggeri et sa prestation est vivement saluée la critique.

Dès lors, il est sollicité par des ensembles tels que : Le Concert spirituel, La Simphonie du Marais, Le Parlement de musique, Les Passions, la Chapelle rhénane, Le Baroque nomade. Récemment, il a chanté la Taille solo dans le Requiem de Campra (dir. Lionel Sow) à Notre-Dame de Paris.

Sébastien Obrecht s’exprime avec autant d’aisance dans les répertoires classiques, romantiques et contemporains : Don Ottavio, Tamino, le récitant dans L’Enfance du Christ de Berlioz et dans Das Paradies und die Peri de Schumann (dir. Cyril Diederich). Il incarne Don José dans plusieurs productions de Carmen dont une en Angleterre (dir. John Gibbons). À noter son interprétation de Monsieur Martin dans La Cantatrice chauve de JP Calvin avec l’orchestre Lamoureux, (mise en scène François Berreur) au théâtre de l’Athénée et sa prise de rôle du tambour major de Wozzeck (mise en scène André Engel) à Royaumont. Jean Christophe Spinosi lui confie en 2012 le rôle-titre dans  Le Nozze di Teti e di Pelleo à l’Opéra de Rennes. Il participe également à la représentation de l’oratorio de Mendelssohn Elias avec l’orchestre et le chœur Europa Voce à l’Eglise Saint-Roch à Paris.

Passionné par le lied et la mélodie française, on a pu l’entendre dans ce répertoire sur France Musique dans le cadre d’émissions telles que : Le Cabaret Classique de JF Zigel, Un mardi idéal d’Arielle Buteaux ou encore L’Atelier des chanteurs de Stéphane Goldet. Par ailleurs, José Montalvo et Dominique Hervieu ont imaginé pour lui une figure d’Orphée chantant en s’accompagnant au violoncelle dans leur spectacle Orphée créé au TNC et repris en tournée internationale de plus de cent dates (Rome, Istanbul, …).

En 2013, Sébastien Obrecht est lauréat du concours Armel Opera à Szeged. Suite à ce succès il est engagé dans le rôle de Peter Quint dans The Turn of the screw de Britten programmé à l’Opéra d’Istanbul.

Il chante la Nelson Mess de Hadyn et une création de Tarik O’Regan avec le Royal Philharmonic Orchestra pour les 800 ans du meeting de Saint Albans et prend part à la nouvelle création et la reprise (à l’Opéra de Vichy entre autres) de l’ensemble Justiniana autour de La Petite messe solennelle  de Rossini (dir. Lionel Sow) et mise en scène par Charlotte Nessi.

Il retrouve également l’ensemble Les Passions avec le programme Beata est Maria au festival de Toulouse. 

En 2014, il chante Arlequin/Soldat dans l’Empereur d’Atlantis, production Arcal, mis en scène par Louise Moaty avec l’ensemble Ars Nova sous la direction de Philippe Nahon. L'enregistrement de cet ouvrage cette fois Facundo Agudin et Musique des Lumière est à paraître très prochainement.

Depuis 2016 Sébastien Obrecht prend part aux projets de La Tempête avec la complicité de Simon-Pierre Bestion: Vêpres de Monteverdi et programme de Madrigaux.

Sébastien chante bientôt le prince dans Peau d'âne de Graciane Finzi à l'opéra de Tours. Il retrouvera Jean-Marc Andrieu pour interpréter l'évangéliste et les Airs de la Passion selon Saint Jean avec les Passions à la Halle aux grains à Toulouse.

 

Besoin technique
Sonorisation de soutien en cas de concert à l'extérieur
-->