Aline Quentin, mezzo-soprano
L'opéra, la beauté de la musique et de la voix.

Je vous propose un concert rassemblant les plus belles pages de l'opéra pour Mezzo-Soprano, cette voix à la fois chaude et ronde mais aussi agile et expressive.

Au programme, je vous propose des airs de Rossini comme Una voce poco fa, extrait du Barbier de Séville, Nacqui all'affanno extrait de La Cenerentola mais aussi du Haendel.

-------------------------------------------------------------------------------------

Les concours que j'ai pu remporter, comme le concours Léopold Bellan, et mon expérience de la scène sont autant de gages de la qualité et de l'exigence musicale nécessaires à ce grand répertoire.

--------------------------------------------------------------------------------------

Aline Quentin, mezzo-soprano

Style

Classique

Budget

Moins de 2 500 € HT

Des frais supplémentaires pourront s’ajouter au coût de la prestation musicale selon les besoins techniques, de voyages, d’hébergement et de repas des musiciens

Aline Quentin, mezzo-soprano

Style

Classique

Coût de la prestation

1600 €

Des frais supplémentaires pourront s’ajouter au coût de la prestation musicale selon les besoins techniques, de voyages, d’hébergement et de repas des musiciens

Playlist
Programme
Rossini
Rosina
6'
Aline Quentin, mezzo-soprano
Aline Quentin, mezzo-soprano
Aline Quentin, mezzo-soprano

Biographies

  • Aline Quentin
  • Voix de Mezzo-Soprano
Arrivée à la musique par la flûte traversière, le chant choral et la danse classique, Aline Quentin obtient son premier prix de chant à Châteauroux en 2009 puis, en 2014, celui du CRR de Paris dans la classe de Didier Henry et ce, en parallèle d’un diplôme d’ingénieur d’une grande école parisienne. Elle obtient ensuite un DNSPM au sein du Pôle Supérieur d’Aubervilliers dans la classe de Marc Mauillon. Elle se perfectionne actuellement en cycle concertiste en chant baroque au CRR de Paris.

Aline s’est aussi formée en interprétation auprès d'Ulrike Sonntag, Regina Werner, à la musique de chambre auprès de Christian Rivet, Anne Le Bozec et à l'art de la mélodie et du lied auprès de Françoise Tillard.

En 2017, on a pu entendre Aline dans la Sorcière (Hansel et Gretel, Humperdinck) dans une version jeune public avec la Compagnie Opéra Bagatelle et dans la peau d'une diva, Malika Staphiore, avec la compagnie des DeevaZ'. Elle est aussi Camille Marjevol (La Cruche, Courteline), Dorabella (Cosi Fan Tutte, Mozart) et La muse, Nicklaus (Contes d’Hoffmann, Offenbach) dans deux adaptations opéra-théâtre au sein de la compagnie L'Envolée Lyrique (mise en scène H. De Vasselot). Ces deux spectacles ont remporté successivement le Prix du public au Festival OFF d’Avignon en 2013 et en 2014. En 2016, elle est Laurette (Le Farfadet, Adam) avec les Frivolités Parisiennes sous la direction de Nicolas Simon, Anna (Les Sept péchés capitaux, Weill) au Studio-théâtre d’Asnières sous la direction de Claire Levacher. Elle a aussi donné les Folksongs de Berio en formation de musique de chambre. Auparavant, Aline a tenu les rôles de l’enfant (L’enfant et les sortilèges, Ravel), Mère Marie dans Les dialogues des Carmélites de Poulenc. 

Elle donne des récitals avec piano avec Anne-Claire Du Chazaud, notamment pour l’association Jeunes Talents.
Elle se produit en concert au sein des ensembles vocaux professionnels : La Tempête (Simon-Pierre Bestion), Pygmalion (Raphaël Pichon), Arsys Bourgogne (Mihaly Zenke). Elle est soliste au sein des ensembles de musique baroque Ayre Hispano (dir. Ana Villamayor) et le Palais des Songes (dir. Nicolas Rosenfeld).

Elle a obtenu, en 2017, le Prix d'Honneur et Premier Prix au concours Léopold Bellan en chant lyrique et a été finaliste régionale du concours Les Voix Nouvelles.
Besoin technique
-->